4

La santé connectée s’infiltre jusque dans les congrès de gynéco !

La e-santé est une réalité, et ça se voit ! C’est ce qu’a prouvé Infogyn, plus grand congrès français de gynécologie qui s’est déroulé récemment à Tarbes.

IMG_9590

Entre les stands présentant des produits de contraception, des crèmes intimes ou des Tampax, s’installent des stands de simulation. Simulation sur des mannequins ultra-réalistes, c’est-à-dire, entendons-nous, conçus pour la formation.
Plutôt que 3 dessins et 1 petit paragraphe décrivant la prise en charge de l’hémorragie de la délivrance dans mon bouquin d’internat, j’aurais adoré une séance de mise en situation sur l’un de ces mannequins ! Surtout, j’aurais mieux compris, et mieux retenu…
Des progrès restant cependant nécessaires quant à la texture de ces tissus artificiels, l’atelier de sutures périnéales sur culs de porcs était finalement bienvenu !

IMG_9462

Encore timides, les sessions e-santé commencent également à faire leur apparition… en fin de congrès. Ou plutôt au moment ou on a un avion à reprendre, un stand à ranger ou bien programmé une visite de la ville en question. Si la salle est alors à moitié vide pleine, le résultat est pourtant là : taux de perdus de vue + taux d’yeux rivés sur le smartphone = 0, la tête à Toto.
De fait, la e-santé ne laisse personne de marbre !

Invitée par le Dr Nahmanovici aux cotés des Pr Frydman et Nisand (merci la pression..), les absents avaient encore une fois tort !

IMG_9460

Réné Frydman a réveillé la féministe en moi : saviez-vous que pour congeler leurs ovocytes, les femmes doivent soit avoir un cancer, soit travailler chez Apple ou Facebook ? Les hommes, eux, peuvent congeler leur sperme sans problème. Vous avez dit égalité ?
Avec Israel Nisand, nous sommes partis dans le règne de la médecine prédictive, un “Hiroshima psychologique”. Un monde ou après avoir cherché à domestiquer la nature, nous chercherons la domestication de la nature… humaine. Un monde où les labos feront leur pub après le JT pour des “Kit d’analyse génétique pré-conception-pour un bébé en bonne santé !” parce que “les gens ont le droit de savoir”, et où le sur-mesure de nos médicaments, de notre alimentation, que dis-je de notre vie, remplacera le “prêt-à-porter” d’aujourd’hui. Presque terrifiant !
Pour ma part, je leur ai présenté un nouveau concurrent : les GynePunks, collectif féministe espagnol ayant développé un véritable laboratoire “DIY” de spéculums, microscopes et centrifugeuses à base d’imprimante 3D et de pièces détachées d’ordinateurs, dont les mode d’emplois sont gratuits et accessibles à tous sur Internet. La lumière m’a empêché de voir si ça les a fait sourire ou grincer des dents 😉

Screen Shot 2015-10-08 at 15.35.10

Et parce qu’il fallait revenir dans la vraie vie, je suis repartie faire un tour sur les stands, pour conseiller aux fabricants d’appareils de rééducation périnéale de connecter leurs boules de Geisha et autres objets obscurs au smartphone, voire d’y associer des serious game ou les contractions du vagin feraient voler un avion dans le ciel sans s’écraser. Il faut se mettre à la page!

Cécile Monteil

Cécile Monteil

4 Commentaires

  1. Bonjour
    Article intéressant
    Il y a d’autres possibilités/raisons pour congeler les ovocytes, la loi a dailleurs évolué fin 2015 pour les nullipares.
    N’hésitez pas à consulter le site de BAMP. Le Pr Frydman est d’ailleurs souvent sollicité.

  2. Merci pour cet article. Tout à fait d’accord avec vous : « Il faut se mettre à la page! » Et merci de m’avoir fait connaître les Gynepunks, si discrètement nichés dans un val perdu de ma chère Catalogne.
    Dr. Gérard Guasch (mexico)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *