24

Pour des hôpitaux français ultra-modernes, l’exemple de la Norvège !

Akershus University Hospital

 

Cette semaine, je vous emmène tout en haut de la planète, en Norvège, pour visiter l’hôpital universitaire Akershus d’Oslo, le plus moderne d’Europe.

Voici quelques idées vues là-bas que nous pourrions retenir pour nos hôpitaux français :

Consacrer une partie du budget de l’hôpital à l’art

En Norvège, lorsqu’un nouveau bâtiment public est construit, réserver une partie du budget à l’art est obligatoire ! Pour Akershus, l’investissement a été de $7 millions de dollars!! Résultat : des bâtiments entourés d’art moderne visible depuis les chambres des patients, et un magnifique intérieur décoré de jolies peintures !

 

 

Une pharmacie ouverte au grand public dans l’hôpital

IMG_0798

Cela nous évitera dans nos urgences d’être désolé de dire au patient que pour aller chercher ses antalgiques, anti-diarrhéiques ou attelle de cheville, la pharmacie la plus proche est à 10 minutes à pied jusqu’à 19h, et qu’ensuite il faut aller à l’autre bout de Paris pour la pharmacie de garde..

 

 

Un scope connecté pour les brancards des urgences

 

Pratique, le scope à écran plat qui se clipse au brancard ! Les résultats sont visibles sur l’écran pour les soignants et également envoyés directement dans le dossier médical électronique du patient.

 

 

 

Des Robots Transporteurs

Quelle surprise de découvrir un robot à 4 roues transportant sur son dos un tas de cartons, sortant tout seul de l’ascenseur vers le couloir de la maternité ! Ces robots se déplacent partout, transportant linge, poubelles ou matériel entre les différents services et étages. Il sait exactement où aller grâce a un code barre qu’il scanne lui même sur les colis. Quand il a fini, il se gare sagement dans un coin en attendant la prochaine course !

 

Le Robot Labo

A l’entrée de chaque service, se trouve une machine ressemblant à une colonne de vide-ordure, en plus moderne. C’est en fait un raccourci vers le laboratoire d’analyse ! Les infirmières, après avoir réalisé un prélèvement sanguin, n’ont qu’à trottiner au bout du couloir, mettre les tubes dans un réceptacle, le déposer dans le “vide à tubes” et zoooom, direction le sous-sol en quelques secondes grâce au trajet à air comprimé ! En bas, un gros bras articulé récupère le récipient, l’ouvre, dépose les tubes dans un bac, s’auto-nettoie avec un petit balai brosse, referme de couvercle et renvoie le réceptacle fissa fissa d’où il vient !

 

Les petits plus un peu moins connectés

Des couvertures duvet et de beaux oreillers, un peu plus douillets que nos draps jaunes AP-HP et des trottinettes disponibles pour les soignants à chaque étage !

 

 

 

 

Alors, on commence par quoi chez nous..? 😉

 

Cécile Monteil

Cécile Monteil

24 Commentaires

  1. Donc un non-évènement alors? Puisque tout ou presque existe déjà.
    C’est pas la technologie qui freine, c’est plutôt l’encadrement.
    D’autre part, la Norvège et la France ne sont pas les mêmes d’un point de vue budget.

    • Pas de non-evènement mais de l’inspiration ! Je trouve ça bien de voir ce qui est possible et ce qui se fait ailleurs. Effectivement ils n’ont pas la même gestion de leur budget ni les mêmes montants, mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut rien faire en France 🙂

  2. C’est évidemment un exemple à prendre, sauf que la Norvège est un pays riche indépendant de l’euro, et la France un pays très endetté perusé à l’euro qui a demoin s en moins de valeur et qui met ses hôpitaux à la diète.
    Même pas en rêve!

  3. Les transports pneumatiques de prélèvement existaient il y a 50 ans (environ) à l’hôpital E.HERRIOT à lyon, mais je crois qu’ils ont été stoppés car ils délivraient aussi des germes d’un pavillon à l’autre.

  4. PH dans un service de Pediatrie, assurant la garde de senior, dans un hopital où passent plus de 20000 enfant par an, tout ceci n’existe pas. Informatique périmée, aucun robots, ascenseurs en panne très régulièrement,… directrice mandatée pour  » faire des économies » et j’en passe. Il est probable que la santé, les soins apportés aux enfants sont secondaires aux nécessités politiques et économiques des gestionnaires diplômés de cette inutile école de Rennes. Enfin continuons à soigner nos malades…

  5. Je pense que le mot francais devrait être remplacer par AP-HP dans le titre ! 😉
    Cécile il n’y a pas besoin d’aller en Finlande pour avoir des hopitaux équipés, et voire encore plus à la pointe de l’innovation que ce que vous décrivez.
    Le budget oeuvre d’art existe deja en France, les scopes attachables aux brancard au moins depuis que j’ai débutés mes études médicales, le transport à pression idem, des robots pour apportés les plateaux repas des cuisines via les ascenseurs, etc…
    Quoi qu’il en soit le design au sens large des hopitaux est en train d’évoluer vers une meilleure fonctionnalité et on s’en réjoui !

    • Haha,je n’avais vu aucune de ces technologies lors de mon externat dans les hôpitaux Toulousains !! (Et oui oui j’aillais en stage 😉 )

  6. L’un des tous premiers sites de santé francophone – chronologiquement parlant- salue chaleureusement l’initiative de Cécile Monteil et l’assure de tout son soutien pour durer longtemps.
    François-Marie Michaut, site Expression médicale http://www.exmed.org
    dynosaure de l’Internet de santé et de la médecine générale d’antan.

  7. Le transport de petits papiers et prélèvements par circuits sou vide; cela existe depuis au moins 60 ans!! ( BHV , Hôpital cité universitaire ( avant institut mutualiste Montsouris) condamné sans doute au nom de la modernité ! comme les tramways urbains, que l’on rétablit à grand frais, après avoir tout supprimé..plus que jamais: pour avancer intelligemment, il faut savoir d’où l’on vient ??

    • Nos hôpitaux français ne sont malheureusement pas les 1ers sur la liste à bénéficier de telles technologies..!

  8. N’allons pas si loin , le Chic Castres-Mazamet Tarn ,2èm Etablissement de Midi Pyrénées après le CHU de Toulouse possède depuis maintenant 3 ans les merveilles sus-décrites,mais : Directeurs actifs compétents ,Personnel aussi compétent que dévoué… mais Hopital JAMAIS inauguré et fêté et reconnu:vive nos chers ministres et politiques !!!

    • Quelle chance 🙂 Effectivement de la visibilité pour un tel hôpital serait bienvenue.. et un modèle français pour les autres !

  9. Effectivement on peut rêver!
    Toutefois je vous précise que le système de transmission des analyses par pneumatique était en place dans un petit hôpital local à Feurs (42) quand la biologie était assurée par un laboratoire privé et je crois que ça existe aussi à l’hôpital Pompidou.

    • Merci pour ces précisions ! Il existe en effet de belles intiatives locales, que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de voir dans ma encore petite carrière 🙂

  10. Déjà hospitalisé 2 fois en Finlande, ayant été reçu dans des hôpitaux Danois.La propreté y est exemplaire ainsi que le modernisme des équipements. En France ce serait possible , après une éducation un peu plus poussée sur les notions d’hygiène et d’entretien des locaux.

  11. Bjr Cecile, il se trouve que plusieurs « innovations » presentees ici, sont deja utilisées en france depuis 30 ans ! les tortues sont a l’hopital saint louis depuis 1980, les pneumatiques sont une vieille histoire. A Saint Louis, on a des valises, qui sont des boites qui circulent par les plafonds pour délivrer medocs ou dossiers patients ou radios scan etc… POur ce qui est de l’art a l’hôpital je crois que plusieurs hopitaux en ouverts leurs portes et parfois meme leurs oreilles en invitant des orchestres
    pour ce qui est d’avoir une pharmacie sur place, il s’agit d’un problème législatif je crois qu’il est interdits d’avoir une pharmacie privee dans un hôpital et dans un centre commercial sauf dérogation (ce point doit etre vérifié).
    j’ai peur que le probleme des hopitaux en france soit malheureusement la réduction inexorable des lits disponibles pour hospitaliser les patients non autonomes des urgences qui stagnent des jours entiers sur des brancards dans des couloirs sans plateaux repas, sans intimité, sans humanité !
    le fait que 3 postes de PH sur 10 sont non vacants car non attractifs , que les infirmieres n’ont plus de temps pour les soins car elles doivent passer leur temps a consigner ce qu’elles ont fait dans des logiciels inadaptés aux soignants !!!
    mais vous avez raison, revons d' »un monde meilleur
    bonne journee
    benoit J Papon

    • Il existe effectivement de belles initiatives locales, peu rassemblent ce que possède l’hôpital Akershus. Ces initiatives méritent d’être plus visible et de servir de modèle 🙂 Merci pour cette précision sur les pharmacie. Dommage que le législtatif l’emporte sur l’aspect pratique pour nos patients!

  12. Merci pour ce retour
    La pharmacie ouverte pour la dispensation aux usager devrait être une évidence notamment pour les urgences ET des consultations en général !!! Mais il y a sans doute du lobbying derrière tout cela et en attendant … « oui oui oui il y a une pharmacie en sortant à droite … oui à 200-300m … mais je ne sais pas si elle est … ouverte à cette heure là … »
    Concernant les systèmes robotisés permettant d’assurer les approvisionnements existent depuis longtemps dans certains hôpitaux dont le votre (au moins à l’origine …) ils ont effectivement évolué sur le plan technique apportant surtout une meilleure « intégration » permettant de « gommer certains conflits » de circulation avec les bipèdes (patients, soignants et visiteurs). Idem pour l’envoi des prélèvements aux laboratoires (j’ai travaillé dans des établissements ou cela était fonctionnel dès la fin des années 1980 !). J’espère qu’en Norvège comme à l’AP-HP (ou le même fournisseur est implanté !) ils ont pensé à utiliser le réseau « pneumatique » pour dispenser en cas de besoin « urgent » ou de référence non disponible in situ, les médicaments de la pharmacie vers les unités de soins … dont les urgences !
    Cordialement
    HB

    • Merci pour votre commantaire ! Jamais vu de robots tels que ceux vu en Norvège dans les hôpitaux ou je travaille (ou ai travaillé) peut-être sont-ils vraiment bien cachés 😉

  13. Bonjour
    Vous oubliez:
    les belles boutiques du hall
    la confidentialité absolue et le grand respect dont bénéficient les patients
    le centre de recherche SIEMENS qui propose un dossier médical connecté de la ville à la chambre en passant par tous les lieux et supports et le plus important un hôpital à taille humaine travaillant en réseau mais disposant d’une grande autonomie , très loin du monstre APHP et des futurs horreurs bureaucratiques des GHT.

    • Haha oui!! C’est l’inconvénient de respecter une limite de caractères pour ce type de post 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *