12

L’Homme Augmenté : Voyage transhumaniste

Le “plus-que-parfait” du futur

“Nous envisageons la possibilité d’élargir le potentiel humain en surmontant le vieillissement, les lacunes cognitives, la souffrance involontaire, et notre isolement sur Terre.” – Déclaration Transhumaniste, 1998.

Rien que ça.. ! Mais concrètement.. ça se passe comment ?

 

C’est en lisant le cahier de veille “L’Homme augmenté, notre Humanité en quête de sens’’ (Juillet 2015, Fondation Télécom), que j’ai pu avoir un petit aperçu d’un futur “augmenté”.

 

 

Il s’agirait en fait de dépasser notre état idéal, celui où tout fonctionne bien : la “bonne santé” selon l’OMS. Mais si je ne m’abuse, cela fait des millénaires que nous avons du mal ne serait-ce que pour préserver ou retrouver la santé, alors l’augmenter ??

L’imparfait du présent

Prenons un exemple : Alice est méd gé. Elle est myope et porte de jolies lunettes rouges, elle arrive souvent en retard au cabinet, surtout quand elle perd ses clés de voiture (qu’elle pose pourtant toujours au même endroit!!), et préférerai faire du sport plutôt que d’essayer d’apprendre toutes les dernières recos, qu’elle a de toute façon du mal à retenir. Ce matin, Alice a découvert une première ride sur son visage dans le miroir, elle a soudain très peur de vieillir.

Le conditionnel du futur

Et bien si la science et la technologie évoluent selon les dires des transhumanistes, la vie d’Alice sera transformée !

Out les lunettes rouges, avec ses nouveaux implants intra rétiniens, Alice voit parfaitement, dans l’obscurité comme en plein jour, mais aussi le spectre des infra-rouges et des ultra-violets ! Ses clés de voitures : obsolètes ! Son implant sous cutané RFID dans l’avant-bras ouvre sa voiture, la porte du cabinet, de sa maison et même des volets d’un simple geste !

Envolés les soucis intellectuels grâce aux 50 points de QI et aux 3Go de mémoire supplémentaires qu’elle a pu acheter (remboursés par la mutuelle). Et Alice fait maintenant du sport : elle court.. en chaussant ses exosquelettes jambiers. Elle est ainsi plus rapide qu’Hussein Bolt, mais surtout voit plus de paysage que les mêmes 5 premiers km le long du Canal..

Quant au futur, elle économise encore pour s’offrir l’immortalité (#consult’ à 23€…), pour l’instant elle pourrait déjà acheter 400 ans de plus, mais elle ne veut plus entendre parler de la mort..

 

Alice est une super-héros, avec des super pouvoirs 🙂

 

 

Quel temps pour l’humanité ?

Mais comme Superman, Spider Man ou Wonder Woman, les super-héros ne sont jamais vraiment des humains.. Serait-elle alors une “post-homosapiens” ?

A quoi ressemblera cette humanité, dominée par l’Intelligence Artificielle et la Technologie ? Quelle sera la nouvelle éthique de ce Monde ? Quelle y sera la place des médecins ?

Lorsque l’on voit qu’il existe déjà des hommes cyborg comme Neil Harbisson, des patchs tels que Biostamp, capable de monitorer comme stimuler les fonctions cérébrales, ou encore le Project 2045 qui propose la conception d’hologrammes personnels immortels, on se dit que la réalité est déjà en passe de rattraper la science-fiction.

milestones_en

 

A nous de réfléchir aux réponses que nous souhaiterions, et de composer notre futur. Quelle direction prendrons-nous ?

Cécile Monteil

Cécile Monteil

12 Commentaires

  1. Bonjour,

    Si je n’ai pas les compétences pour en parler en détails, le sujet m’intéresse depuis qu’il existe.
    – la Boîte de Pandore est ouverte, cela ne s’arrêtera pas car l’argent coule à flot (Google et d’autres entreprises investissent en ce sens).
    – dans notre monde qui manque de sens, cela va donner un espoir à l’humanité.
    – l’homme sera connecté, il est possible d’ailleurs que cela soit le premier pas vers un homme augmenté.
    – il faut se préparer, l’Université de la Singularité est déjà là :
    http://www.telecom-paristech.fr/actualites/informations-pour-la-presse/global-impact-competition.html
    – A cette question : l’homme est il assez sage pour se créer lui-même ?
    – Ma réponse est : non.

    A suivre.

  2. le transhumanisme ainsi que la notion « d homme augmenté  » ne doivent pas nous effrayer ; au contraire la technologie dans le domaine de la médecine peut révolutionner la vie de tous les gens qui ont une impotence fonctionnelle quelle q’uelle soit …( marcher , courir,)
    Arrivera peu etre une époque ou on pourra greffer dans un « corps neuf  » issu du génie génétique un cerveau extrait d ‘un corps qui arrive à son terme ( se posera la question de l’identité)..

  3. Notre ami Laurent Alexandre fume sans doute un peu trop sa clef USB, mais il n’a malheureusement pas tout à fait tort dans ses hypothèses de progression technologique. L’inventivité que j’ai pu constater au CES de LAs Vegas montre que les progrès technologiques sont fulgurants. Cela dit, cet homme augmenté et « éternel » ne sera accessible qu’à ceux qui pourront se le payer et subvenir financièrement par la suite à ses besoins pendant des années encore. On se demande d’abord à quoi cela peut servir de rester seul survivant de sa génération, les autres n’ayant pas pu accéder à cette portion d’éternité, et ensuite comment résister mentalement à une telle solitude. La fable du Portrait de Dorian Gray nous donne bien une idée de l’issue qu’on peut imaginer. Et pour prolonger sur une question plus proche, plus réaliste, et sans doute un peu iconoclaste : la prévention tous azimut que nous défendons tous, ne porte t-elle pas finalement en elle une déraison profonde, si l’on considère qu’il va falloir trouver des moyens financiers actuellement inexistants pour nourrir et entretenir la cohorte de centenaires qu’elle est censée créer ?

    • Haha nous devrions demander à Laurent Alexandre ce qu’il fera tout seul ou en petit comité seul sur Terre ! Et totalement d’accord avec vos remarques et questions !

    • on peut imaginer une « évolution  » ultime des humains ou les médecins n ‘auront plus leur place ; imaginez : la vie éternelle, la disparition de toutes les souffrances; uniquement le plaisir et la reproduction du plaisir ( les plaisirs : la musique , la gastronomie , la volupté ) et les humains auront tout le temps de coloniser d’autres planètes et galaxies ( vous pensez bien que si plus personne ne meurt , il faudra de la place…) et ces memes humains n’auront peu etre plus besoin de travailler ; l ‘argent sera une notion dépassée ( si tout le monde à accés au bien etre et à l’éternité)
      il faudra attendre au moins quelques millénaires… AH JE VOUS LAISSE J AI QUELQU UN EN SALLE D ATTENTE POUR UNE CONSULT ( on est bien vite rattrapé par la réalité !)

  4. Quand on essaie d’entrevoir les potentialités vertigineuses de ces différentes possibilités et de leurs conséquences, très rapidement on entrevoit aussi l’immense approfondissement du gouffre de la violence comme réponse aux questions interelationnelles immémoriales. Celles ci ne pouvant plus se résoudre par la mort naturelle des protagonistes activeront la violence, la guerre, le meurtre comme seul terme possible avec son corollaire logique d’une société de surveillance généralisé fasciste comme tentative de maitrise du ventre de la bête. Bonjour « l’augmentation », augmentation de quoi ?. Ne faudrait il pas interroger l’infantilisme inconséquent de la science et du scientifique ?

    • Cela soulève énormément de questions et ouvre la porte à de nombreuses dérives. C’est pour ça qu’il faut en parler, lancer le débat et agir pour protéger au mieux notre société. Il en a été de même pour chaque étape des progrès de la société.. les bénéfices n’arrivent généralement pas seuls !

  5. Un détail que ne précise pas vôtre article: tout ceci est bien sûr réservé à une élite financière capable de payer pour telles « améliorations », qui, j’en ai bien peur, ne seront pas accessibles aux commun des mortels.

    • Pour le moment, beaucoup de choses ne sont même pas accessibles à une élite financière car encore en phase expérimentale. Ensuite vous avez surement raison, je n’ai pas la solution clé en main à ce type de problème. Pour essayer d’être positive, je dirais que ça a déjà été de nombreuses fois le cas pas le passé : une innovation arrive, est chère et réservée à l’élite, elle permet un développement de cette innovation qui par la suite se démocratise et devient accessible à tous avec les prix qui chutent. Certains disent même que c’est nécessaire pour que justement les innovations naissent et se démocratisent mais je ne suis pas assez calée pour en dire plus !

  6. Et si avant de penser « Transhumanisme », nous pensions tout simplement « Humanisme »? Ne pensez-vous pas que notre monde actuel en manque cruellement ? Mettons d’abord l’humain au centre de nos priorités avant de vouloir le changer, le transformer en « cyborgs » ou autres créatures sorties tout droit d’un film de science-fiction. C’est indéniable, la science-fiction plaît, fascine, mais à l’aube de l’an 2016, nous avons encore de nombreux défis à relever en France : chômage, précarité, maladies, pollution, isolement des personnes âgées etc…Tout le temps que l’on passe à s’imaginer le futur, ne devrions-nous pas le consacrer à essayer de rendre meilleur notre quotidien, à trouver des réponses aux maux bien réels avant de vouloir penser à l’ère du post-humanisme où nous nous plairions à imaginer un monde « parfait » ? A méditer…

    • 🙂 C’est tout à fait ma cause ! Cet article est justement écrit pour (essayer) de faire réfléchir à nos actions d’aujourd’hui et leurs conséquences sur un demain tout proche ou lointain, à notre société d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *